Haïti : Des policiers canadiens font la cuisine pour les orphelins

12 policiers canadiens ont collecté 10.000 dollars US en faveur d’un centre d’accueil pour enfants dans la capitale haïtienne. Lors d’une journée récréative le 20 janvier dernier, les policiers de la MINUSTAH ont cuisiné un repas pour ces enfants défavorisés. Haïti : Des policiers canadiens font la cuisine pour les orphelins

Photo : Mélanie Malenfant – UN/MINUSTAH

À l’arrivée des policiers au centre d’accueil ‘La Main divine’ à Croix-des-Bouquets, dans la périphérie de la capitale haïtienne, les 52 enfants du centre, étaient déjà attablés, dans un calme exemplaire. Ils attendaient d’être servis par les policiers de la MINUSTAH qui avaient troqué, l’espace d’un jour, le béret bleu pour la toque de cuisinier. Au menu : hot dog pour tous ! Les enfants se sont régalés. De la préparation à la cuisson, sans oublier le service aux tables, les 12 policiers canadiens se sont affairés pour faire de cette journée de « solidarité » une réussite, jusqu’au match de football en fin d’après-midi.

 Haïti : Des policiers canadiens font la cuisine pour les orphelins A l’initiative des policiers des Nations Unies (UNPol) Jocelyn Desrochers et Noël Bolduc, les UNPols canadiens ont collecté près de 10.000 dollars US auprès de leurs collègues et des proches au Canada. Un montant avec lequel ils ont pu aménager une nouvelle aire de jeux avec balançoires et acheter un nouveau four à gaz pour la cuisine du centre. L’un des jeunes du centre, handicapé suite au séisme, a aussi reçu de nouvelles béquilles.

En t-shirt blanc et jaune siglés chacun d’une lettre, les enfants se sont mis en ligne, formant les mots ‘Merci Jocelyn’ et ‘Merci le Canada’. « Jocelyn a été très généreux non seulement financièrement, mais aussi en offrant de son temps », explique Doris, la responsable du centre, au sujet de son bienfaiteur. « Heureusement, les plus âgés de 13 et 14 ans aident les plus jeunes, sinon je ne pourrais y arriver », soupire Doris, qui compte aussi, hormis la générosité des policiers et de leurs familles, sur ses fils adultes pour l’aider à prendre soin des 52 enfants.

Avec 88 membres, le contingent policier canadien est le deuxième plus important en termes d’effectifs au sein de la MINUSTAH. Le pays contribue à la Mission depuis son déploiement en Haïti en 2004, mais des policiers canadiens travaillent en Haïti depuis 1996.

Miguël Alston